Comment fonctionne un compte en comptabilité ?

C

Chaque entreprise tient une comptabilité qui lui permet non seulement de regrouper et de coordonner, mais aussi d’inspecter tout ce qui concerne les données financières. Cela permet aux chefs d’entreprises d’avoir les éléments nécessaires pour prendre les meilleures décisions possible conformément à la conjoncture. Avant de comprendre le fonctionnement de la comptabilité en général, il est important de connaître le fonctionnement d’un compte.

Généralité sur le fonctionnement d’un compte en comptabilité

Toutes opérations effectuées dans une entreprise ont un numéro de compte qui lui est dédié. Cela permet au comptable de l’entreprise de faire les enregistrements en temps et en heure. L’enregistrement de ces opérations se fait dans un compte qui se schématise par un tableau scindé en deux colonnes. Celle de gauche accueille les opérations à inscrire au « débit », et celle de droite accueille les opérations à inscrire au « crédit ».

Deux expressions ressortent souvent dans ces cas à savoir « compte débité » et « compte crédité ». La première s’utilise lorsqu’une opération est inscrite au débit du compte et la seconde lorsque l’opération est inscrite au crédit. Un solde est tiré à la fin des enregistrements de toutes les transactions. Lorsque le total au débit est supérieur au total au crédit, on parle de « solde débiteur ». L’inverse est appelé « solde créditeur ».

Les mouvements de compte en comptabilité

En comptabilité, on distingue deux types de comptes à savoir les emplois et les ressources.

Les emplois

Les comptes correspondants aux emplois sont les actifs du bilan et les comptes de charges. Quand on parle d’actif du bilan, il s’agit des matériels, des stocks, des disponibilités, des créances clients, etc. Pour ce qui est des comptes de charges, il s’agit des achats de matériels et de marchandises, du payement des impôts et taxes, des charges de personnel, etc.

Toutes transactions qui augmentent les emplois de l’entreprise sont enregistrées au débit. Ce sont souvent des acquisitions de bien, des augmentations du montant de la trésorerie ou du compte bancaire de l’entreprise. À l’inverse, lorsque les emplois diminuent, on les crédite. Les opérations qui amènent à créditer les emplois sont les cessions de matériel, les encaissements de créances client, etc.

Les ressources

Lorsqu’on parle de ressource d’une entreprise, il s’agit du passif du bilan et des comptes de produits du compte de résultat. Dans le passif d’un bilan, on retrouve le capital social de l’entreprise, les emprunts bancaires, les dettes, les apports en compte courant, etc.

Pour les comptes de charge, on retrouve les ventes de marchandises, les prestations de services, etc. Toutes transactions qui augmentent les ressources de l’entreprise sont enregistrées au crédit. À l’inverse, lorsque les ressources diminuent, ils sont débités.

Les comptes et le bilan comptable

En comptabilité, les comptes sont débités ou crédités selon leur nature. Quand on prend un bilan comptable avec l’actif à gauche et le passif à sa droite, tous les comptes inscrits à l’actif sont ceux ayant un solde débiteur et tous ceux au passif ont un solde créditeur.

Compte 512

Débit Crédit
10 000

Total : 10 000

1 000

SD = 9 000

Total : 10 000

Avec cet exemple, on notera que le compte 512 est débiteur de 9 000 €.

Compte 512

Débit Crédit
12 000

SC : 8 000

Total : 20 000

20 000

Total : 20 000

Avec cet exemple, on notera que le compte 512 est créditeur de 8 000 €.

Simulez votre garantie décennale
DEVIS GRATUIT & SANS ENGAGEMENT